1eres réponses aux réactions parfois vives, parfois sympathiques.

Publié le par SUD

Auourd'hui, grand vent de folie, nous avions rencontré une journaliste de La Provence il y a quelques temps. Cette dernière n'était pas en accord total avec notre projet et nous avons beaucoup discuté. Je la remercie pour son article qui reste neutre et appelle à la contreverse.
http://www.laprovence.com/articles/2009/11/12/962602-A-la-une-Viens-chez-moi-j-habite-dans-un-beau-conteneur.php

Suite à cet article, beaucoup de réactions sur le site de La Provence,. Il semble qu'il y ait deux articles et toute une série de commentaires pour la plupart négatifs, et certains même au limite du vulgaire? pas très constructif, mais la polémique est en elle même est un bon moteur! Mon fils m'a accueilli ce soir en déclarant fièrement qu'il avait répondu vertement et m'avait défendu... merci, fils!
Il me semble donc nécessaire de noter certains mots clefs récurrents, ou autres questions. Je m'y emploierai au fur et à mesure, d'autant que dans la foulée FR3 région est arrivé enthousiaste ainsi que Europe 1 - à suivre.

1 - SUIS-JE LA PREMIERE ?
Non, bien sur que non, et j'espère bien ne pas être la dernière!
Voila près de deux ans que nous sommes à l'étude de notre projet. Nos proches nous ont pris pour des fous dans un premier temps. Mais, le ciel soit béni, il y a eu quelques temps plus tard un reportage sur les logements étudiants en Hollande (projet datant de 2008, pas de 10 ans..).
Aussi on nous a pris pour des fous pas si fous... Depuis que nous planchons sur cette idée, nous avons voyagé sur internet, et avons repéré plusieurs projets forts intéressants. Notament un projet en Hautefort dont j'ai mis le lien sur le blog. J'en ai vu également au Canada, j'ai même envoyé un mail à l'architecte "montréalais" qui ne m'a malheureusement pas répondu. J'ai rencontré un confrêre à Marseille qui est passionné du container et travaille énormément sur le concept.
Donc, je n'ai rien inventé et ne prétend rien de tel. Juste, je réalise un habitat individuel dont la structure utilise des containers et c'est la première expérience - à ma connaissance- à Marseille.

2 - JE CONSTRUIS UNE BETAILLERE?
Franchement, il ne me semble pas, puisque ce projet est à destination de ma famille et je ne nous considère pas comme du bétail. Non ce n'est pas un moyen pour un propriétaire de construire à bas prix pour loger dans des conditions misérables des miséreux.... C'est une expérience qui répond à nos moyens. Et cela peut-être une réponse aux prix de la construction actuels.

3 - UN PROJET D'ARCHITECTE?
En effet, je suis architecte, et je me positionne comme tel. Nous avons conscience que ce projet est un "laboratoire". Je suis mon propre cobaye, en famille, mais ils sont engagés et consentants!
Toute personne intéressée sera la bienvenue pour un thé dans une maison faite de container! A elle de juger après si cela lui convient. Je n'oblige personne, j'invite les gens à réfléchir sur la notion de cellule familliale, de lieu de vie, de mode de construction, etc...
Disgression
Le propre d'un architecte, entre autre et à mon sens, est de savoir écouter et surtout arriver à faire parler le destinataire de la construction. Comment il envisage chaque espace, que fait-il, que rêve-t-il, qu'a-t-il aimeé de ses derniers logements, qu'est-ce qui l'a dérangé, etc... Je me rends compte avec mes clients qu'ils sont souvent formatés et arrêtés par le simple emplacement d'une prise électrique. Lorsque l'on creuse, on se rend compte que nos désirs profonds sont bien loin de nos expériences. Il y a alors tout un travail de reconsidération de son habitat et de la liberté de choisir son espace. dans la mesure de ses moyens bien sur. J'adore "renverser la vapeur" et voir la lueur de liberté s'allumer dans les yeux de mon/mes interlocuteur(s). " Ah, je peux oser dire ce que j'aimerai vraiment"?.

4 - UN PROJET DE BOBO
Gros éclat de rire. On parle de classe? Si je suis bourgeoise, mon compagnon est d'origine prolétarienne/paysanne. Il faudrait s'entendre sur la définition de BOBO...  Des bourgeois avec des moyens? A moitié bourgeois et peu de moyens... Des bourgeois parisiens fortunés s'installant "par provocation" dans des quartiers mixtes en devenir/dérive mais prométeurs? J'aime, Nous aimons les quartiers Nords de Marseille, nous y sommes implantés depuis plus de 10 ans, mon fils est dans le système éducatif public de proximité.
Mais la question demeure qu'est un bobo?

5 - PERENITE
Il nous a été assuré qu'un container pouvait vivre encore plus de 50 ans après sa retraite de vieux loup marin... Puis-je rappeler en souriant que cette grande dame qu'est la Tour Eiffel a près de de 120 ans et qu'elle n'est faite que d'acier? Mais je suis d'accord sur l'idée qu'il n'y a que dans 25 ans que nous saurons si un tel projet est pérenne à long terme.
Par ailleurs, nous avons opté pour des choix techniques qui répondent aux données climatiques.

6 - VIVRE EN BOITE
Cela aussi me  provoque un sourire immense!! Car que ce soit de métal, de pierre, de brique ou de béton, nous vivons tous en boite! On nous parle de construction traditionnelle, mais finalement on construit des bâtiment à "l'image de" notament dans l'architecture privée, alors que nous n'avons plus le savoir faire des anciens. Nous utilistons des matériaux qui ne sont pas moins nobles que le métal.
Un parpaing est-il un bel objet? Soyons honnte, non ce n'est pas un bel objet, pratique certes, mais pas beau. Il faut l'habiller de toute façon. Alors pourquoi pas une paroi métallique?

7 - HABITAT ECOLOGIQUE
Je considère notre habitat en construction comme totalement écologique. Nous privilégions le recyclage, la récupération des éléments coupés, nous travaillons sur l'échange. Le nombre de fenêtres au couchant a été limité, au Nord, on ne trouve que de petites ouvertures quoique nous sommes relativement à l'abri du mistral. Petit détail, mais qui me plait : j'ai prévu avec GECAPE SUD une sortie façon gouttière au niveau de la cuisine pour récupérer mes eaux de salades!! Nous avons tout un système de récupération des eaux de pluies pour arroser le jardin. Nous pensons chauffer au bois, mais si nos moyens l'avaient permis, nous aurions eu recours au chauffe-eau solaire et aux panneaux photovoltaïques. L'isolation extérieure, si elle protège la structure container, est également considérée comme la solution écologique actuelle. Nos ouvertures sont en bois. Très écologique tout cela!

8 - MATERIAUX APPARENTS
Effectivement, il n'est pas question d'enduit aux couleurs inscrites, ni de tuiles. Nous nous trouvons dans une zone portuaire à paysage essentielement industriel hors périmètre des Bâtiments de France. Lors du dépôt de Permis de Construire il a été tenu compte de toutes les règles du POS de Marseille.
Mais pourquoi cela ne deviendrait-il pas un exemple. Pourquoi sommes-nous tous frileux en France? Un bâtiment moderne enlève-t-il réellement de la valeur à un bâtiment ancien s'il se trouve à proximité? Ou au contraire n'en rajoute-t-il pas en pointant le temps qui passe et les techniques qui évoluent? Qu'est-ce qui nous empèche d'être de notre temps?
Mais c'est un autre débat.

9 - CONCEPT-FORFAIT
Je me positionne comme cobaye. A préciser que cel projet est un laboratoire. Je compte bien que cela serve pour pouvoir monter des projets avec un forfait modulable. J'expérimente, puis je propose si c'est tenable, telle est l'idée.
Nous avons eu du mal à trouver des entreprises ou fournisseurs dont l'enthousiasme répondait au besoin de recherche et d'innovation. Mais nous les avons trouvées ! Le champs est encore large et mes idées débordent. Puisque j'ai trouvé des entreprises qui me suivent, l'expérience pourra être renouvelée et trouver une forme de viabilité.
Quant au prix, je me plais à anoncer que j'espère arriver à construire pour 700 euros du m² contre 1200 à 1500 euros en construction traditionnelle. Il faut attendre la fin de l'expérience pour confirmer le prix. Il est clair que nous mettons beaucoup la main à la pate pour le moment.

10 - BOITE EN METAL CONTRE BASTIDE DU XVIIIème
Je vois beaucoup "ridicule" comme réponse à notre projet. Je répondrais également "ridicule" à cette question. IL est bien évident que si nous avions eu les moyens de nous offrir une bastide ou un chateau le problème ne se serait pas posé (quoique !). Mais nous ne regrettons en rien que le problème se soit posé. Car tout cela fait avancer le schmilblick et pour le moment nous n'impliquons que nous même.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

alarme 06/09/2012 16:36

C'est un trés joli projet, que je trouve écologiste et viable. Ce type de construction va se développer.

SUD 17/03/2013 11:45



j'en suis moins persuadée qu'au départ. Les gens ont peur de la valeur marchande de la construction à la revente. Et en France, on reste assez rétrograde....



Lénaïk 15/07/2011 06:00


J'ai lu votre suivi de chantier comme un roman ! Bravo pour avoir tenu bon et cru en votre projet ! Et avec le recul, aujourd'hui...c'est comment de vivre dans une maison container ?
Amicalement de Tahiti,

Lénaïk.


SUD 19/07/2011 00:04



Avec le recul, c'est comme au quotidien, aucun soucis, bien isolés, plutôt économes en énergie, et un espace que nous nous surprenons à redécouvrir parfois...


amitiés à Tahiti



Ouizeman julien 12/03/2011 20:43


Bonjour,

Je vous avais ecris cet hiver suite a la decouverte de votre site, ce dernier m'ayant completement convaincu de me lancer dans ce type de construction. J'y ai travaille tout l'hiver pour que ce
projet devienne la premiere maison passive construite sur base de container. je recherche actuellement un (ou une) architecte pour accompagner et faire sortir ce projet de terre. Je me tourne
naturellement vers vous pour savoir si vous seriez interessee pour travailler sur ce projet. Comme je vous l'avais deja dit j'habite sur marseille ce qui est plutot pratique pour que nous
envisagions de nous rencontrer afin d'en parler.
En attendant je vous souhait une bonne continuation pour vos projets tant personnels que professionnels et espere avoir de vos nouvelles bientot.

Julien


SUD 18/03/2011 00:56



je vous inite à me contacter en direct ... droui13@gmail.com



Dominique MARTINO 04/03/2011 16:10


Quel projet formidable. Je suis enthousiaste. Il y a un bel article sur l'utilisation des containers dans les grandes villes du monde dans le magazine "NUMERO" (le 120). Cela donne une très belle
architecture moderne.
Plus modestement, je serais interessée par la réalisation de petits modules de 30 et 60 m² sur mon domaine agricole pour accueillir des hôtes.
Bravo pour votre initiative et peut-être à bientôt,
Dominique


SUD 18/03/2011 00:57



n'hésitez pas lorsque le besoin d'architecte se fera sentir !



Philippe 31/01/2011 22:31


Bonjour,

Je suis émerveillé, non pas par le projet qui est somme toute classique au regard de ce qui se fait en Hollande, en Suisse ou même à Panama, mais par votre personnalité pour avoir réussi à
convaincre les pouvoirs publics locaux.

Mes compatriotes français sont à ma grande honte des réfractaires à toute nouvelle idée, aussi géniale soit-elle. Vous faites partie de ceux qui imaginent, osent et créent, de ceux qui nous font
progresser. Vos arrière-petits enfants parleront de vous comme des pionniers.

Méprisez ces personnes seulement capables d'aboyer sur les forums et qui ne fotn rien de leur vie.Votre caravane - sans jeu de mot - passe de manière magistrale pour ceux qui savent la
regarder.


Il y a deux aspects qui m'intéressent énormément dans cette approche d'habitation-container, et qu'on minimise ici :

Le premier, c'est l'aspect démonter ici / remonter ailleurs. Je m'explique : avec la crise, et le nombre croissant d'années nécessaire pour rembourser une maison, un assemblage économique de
containers semble être la solution idéale. Vous avez un enfant de plus, vous rajoutez un container. Vous voulez agrandir le jardin ou avoir des combles, pareil ! Vous avez une proposition d'emploi
à 500km d'ici, vous pourriez dans un autre projet démonter votre maison et la remonter en 5 secs. Ce ne sera pas le cas pour votre première maison container, mais gageons que vous e ferez d'autres
et que vous penserez à cet atout non négligeable.

Peut-être faudrait il pouvoir ajouter une fonction supplémentaire à ces containers. Souder une sorte de rail femelle en U sur l'angle supèrieur d'un long côté, et un rail male le long du côté
opposé du container adjacent, puis boulonner le tout pour ainsi "encastrer" les containers, exactement comme on encastre un parquet flottant. Cela renforcerait l'étanchéité mais aussi la rigidité
de la structure globale, et devrais supprimer cet effet "trampoline" ?


Le deuxième point, c'est la possibilité évidente de mettre ces containers sur pilotis sous les points ISO, et donc de pouvoir habiter des zones potentiellement inondables, aujourd'hui interdites,
mais surement autorisées demain à cause de la pression démographique.

Je suis en train de travailler moi-même sur un projet sur pilotis en zone récemment inondée, Je m'apprète à être trés mal reçu par les autorités. Si c'est le cas, je le ferai ailleurs.

Merci en tous les cas de prendre de votre temps pour nous montrer votre projet sur le Net. Croyez-moi, nous apprécions tous votre effort.

Amicalement.

Philippe


SUD 11/02/2011 00:57



l'effet trampoline nous cause soucis, il est vrai.... On hésite à faire une fête en hautt ! mais dés qu'on met enpeuvre une solution, on la partagera !